Les premiers suspects des tueries des 10, 11 et 12 juillet 2020 entendus par la justice

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La répression des manifestations, organisées les 10, 11 et 12 juillet 2020 par le M5-RFP pour réclamer le départ d’IBK, a fait 23 morts et de nombreux blessés. Depuis, ce dossier fameux est au point « maure ».
Il a fallu attendre le 06 juillet dernier pour voir la justice prendre à bras le corps ce dossier.
En effet, depuis cette date, les premiers suspects, dans ces tueries, défilent devant le juge, au tribunal de première instance de la commune III du District de Bamako. Du moins, si l’on en croit une source judiciaire bien informée.
L’arrivée du « Petit Dogonon » à la tête de la justice malienne a vu plusieurs dossiers sortir des tiroirs.
La veille du défilé des premiers suspects devant le juge, un mandat d’arrêt international a été lancé contre Karim Keïta, fils aîné d’IBK, dans le dossier dit de « l’assassinat du journaliste Birama Touré ».
Selon nos informations, plusieurs hauts cadres et ex-ministres, épinglés par le rapport du Bureau du Vérificateur général et du Contrôle général devront répondre, les jours à venir, de leurs actes devant les juges.

Oumar Babi /Canarddechaine.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Publier un commentaire