Exposition des manuscrits anciens de Tombouctou : A la découverte d’une immense richesse culturelle

0

Elle se déroule dans un premier temps, du 15 au 30 septembre au Musée national. Et dans un deuxième temps du 27 octobre au 10 novembre au Mémorial Modibo Keita.

Sauvegardés et  préservés contre l’invasion djihadiste en 2012, les manuscrits anciens de Tombouctou sont aujourd’hui à l’abri de  toute destruction. Parce qu’ils ont été acheminés à Bamako par l’ONG Savama DCI et ses partenaires.  Celle-ci à son risque péril  a pris ces manuscrits anciens, les a transportés à Mopti avant de les acheminer à Bamako.

Vu l’importance de ces manuscrits anciens dans notre patrimoine culturel, la même ONG Savama DCI, en collaboration avec ses partenaires organisé depuis le 15 septembre une exposition pour permettre au public bamakois de mieux les découvrir et du coup de se faire d’utiles enseignements sur le passé mystérieux de la ville de Tombouctou. La cérémonie d’ouverture de lancement de cette exposition se fera en deux phases s’est déroulée le mercredi 15 septembre dernier, au Musée national du Mali. Présidée par le ministre de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Ondogoly Guindo Elle a été marquée par six interventions. Celle du représentant du maire de la commune III du district de Bamako a permis de camper le décor. Il a souhaité la bienvenue aux participants, tout en avouant la satisfaction de sa commune d’abriter cette activité d’exposition.

Intervenant en seconde position le Directeur exécutif de l’ONG Savama DCI, Dr Abdel Kader Haidara a expliqué que l’organisation de cette exposition entre dans le cadre de la valorisation et de la promotion des manuscrits anciens du Mali. Depuis 2012, l’ONG Savama DCI a pu sauver près de 4 000 manuscrits anciens en provenance de Tombouctou. Ils ont tous ont été numérisés. Pour la conservation de ces manuscrits anciens, l’ONG Savama a bénéficié de l’accompagnement des plus hautes autorités du pays, à travers le ministère de la Culture pour leur stockage.

Troisième intervenant, l’ambassadeur de l’Union Européenne au Mali, SM. Barth Ouvry a salué l’action salutaire de l’ONG Savama DCI. Selon lui, ces manuscrits anciens représentent à la fois des valeurs spirituelles et psychologiques. Ils parlent du droit, de l’histoire, du tourisme et de l’artisanat. Et M. Ouvry d’ajouter que la culture fait partie des priorités de l’UE. C’est pourquoi elle soutient cette exposition.

Le chef de la coopération d’Espagne, représentant son ambassadeur, SE M. Juan Ovejero Dohn dira que ce projet d’exposition est doublement important pour son pays. C’est pourquoi, l’Espagne reste engagée aux côtés du Mali pour la préservation de ces manuscrits anciens. Cette exposition a bénéficié l’appui financier de la coopération espagnole.

Pour le représentant résident de l’Organisation des Nations Unies pour la science et la culture, Edmond Mounkala, cette exposition fait suite à la tenue d’un atelier sur les manuscrits anciens du Mali. Étant importants dans la restauration du dialogue social, ces manuscrits doivent être interrogés pour le retour de la paix au Mali. Edmond Mounkala a aussi rappelé que 95% de ces manuscrits restent inexploités. C’est pourquoi, il est urgent de s’appesantir sur les actions de préservation, afin de les enseigner dans les universités.

Prononçant le discours de lancement, le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Ondogoly Guindo, a insisté sur l’importance de ces manuscrits anciens dans le rétablissement de la vérité historique au Mali. Ils constituent aussi des éléments précieux et importants pour notre culture. « Symbolisant un riche héritage du Mali, ces manuscrits anciens de Tombouctou, méritent toute l’attention du département » a insisté le ministre Guindo.

Diakalia M Dembélé

Source: 22 Septembre

Partager.

Les commentaires sont fermés.