Covid-19 : le CNOP lance une journée de plaidoyer en faveur de la vaccination

0

En partenariat avec Breakthrough Action / USAID, le Conseil national des Ordres professionnels du Mali (CNOP) a organisé, ce vendredi 22 juillet dernier, une Journée de plaidoyer en faveur de la vaccination contre la maladie à coronavirus. La journée a été présidée par la ministre de la Santé, Diéminatou Sangaré.

 « Les résultats de la vaccination anti-Covid-19 sont très en deçà des prévisions », a alerté Abdrahamane Sall, président du Conseil national des Ordres professionnels du Mali, dans son mot de bienvenue au lancement de la journée.  Aux dires du président du CNOP, sur les 70% de la population qui devaient être vaccinés avant le 31 décembre 2022, seulement 10% ont été vaccinés.

Justifiant l’organisation d’une journée de plaidoyer en faveur de la vaccination, le président Sall assure que la relance économique du Mali ne se fera pas sans une population en bonne santé. « Dans un monde globalisé, l’immunité collective est une condition utile et nécessaire pour permettre aux Maliens de voyager à travers le monde, et pour faire du Mali une destination où il fait bon d’investir », a affirmé le président du CNOP.

 En juin 2022, le Covid-19, c’est 563 millions de cas confirmés dans le monde. Les pays les plus touchés sont les Etats-Unis, l’Inde et le Brésil.  En Afrique, 11 millions de cas confirmés ont été enregistrés pour 253 994 décès. Avec 4 millions de cas, l’Afrique du Sud est le pays africain le plus touché par la pandémie. Le Mali, c’est 31 200 cas confirmés depuis le début de la pandémie pour quelque 737 décès. « Chaque Malien doit se mobiliser et se demander ce qu’il peut faire pour sa région pour augmenter le taux de vaccination », a indiqué Dr Mouminatou Katilé de l’Ordre des professionnels de santé qui a présenté le Guide de plaidoyer.

« La vaccination est aujourd’hui devenue un moyen sûr et efficace pour réduire la transmission de la maladie, éviter les formes graves et sauver des vies humaines », a indiqué la ministre de la Santé, Diéminatou Sangaré, représentant le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Au Mali, grâce à l’initiative COVAX et à la coopération bilatérale, le gouvernement malien a réceptionné des doses du vaccin Astra Zeneca, Johnson/Johnson, Sinovac, Sinopharm et Pfizer.

Selon la ministre de la Santé, pour réussir la vaccination au Mali, chacun doit passer le bon message. « Il faut nécessairement lutter contre les fakenews qui sont contre la vaccination », a expliqué Diéminatou Sangaré. Qui invite les uns et les autres à se faire vacciner pour éviter de mettre notre système de santé à rude épreuve. La ministre Sangaré a signé l’acte d’engagement en faveur de la vaccination, avant de lancer officiellement la journée.

 

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Partager.