Colonel Malick Diaw, président du CNT

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La délégation du Conseil National de Transition (CNT), avec à sa tête le colonel Malick Diaw, son président, a essuyé un véritable désaveu à la session extraordinaire du Parlement de la CEDEAO, qui s’est tenue du 29 mars au 2 avril derniers, au Centre International de Conférence de Freetown, en Sierra-Léone.
Pour leurs collègues de la CEDEAO, les membres du CNT n’ont pas qualité à siéger au sein de leur Parlement. Parce que, disent-ils, ils sont « désignés » et non élus. Ils ont assisté à la session, non pas en tant que « députés maliens » ; mais en tant qu’invités.
Invités par le Parlement de la CEDEAO, les anciens députés de l’Assemblée nationale dissoute ont refusé de leur céder leurs places.
Pire, la délégation du colonel Malick Diaw n’a pas participé aux travaux de cette session extraordinaire.
Une humiliation de plus, une honte de trop, dont notre pays n’a, nullement, besoin.

Mohamed El Heïba /Canarddechaine.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Publier un commentaire