Bah N’Daw, ex-président de la transition

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

De son champ à présidence de la République et de Koulouba à son champ, en l’espace de neuf mois, alors que la durée de la Transition est prévue pour 18 mois. Le parcours du désormais ex-président de la Transition aura été atypique.
Grande était la déception des Maliens. Surtout, après la conférence de presse improvisée du commandant Baba Cissé, tenue sur la « colline du pouvoir ». Point de presse au cours duquel, le conseiller spécial du colonel Assimi Goïta égrenait tous les griefs reprochés au désormais ex-président de la Transition. Notamment, son refus de l’audit sur 1.200 milliards CFA dépensés pour l’équipement de l’armée, le blocage systématique des initiatives prises, dans ce sens, par celui qui était son vice-président.
La première déception des Maliens est venue de la décision de Bah N’Daw à mettre en œuvre l’Accord d’Alger. C’était, lors de son investiture, le 25 septembre 2020. Depuis, il était tombé en disgrâce au sein de l’opinion publique nationale.

Mohamed El Heïba /Canarddechaine.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Publier un commentaire