Vers l’entrée du M5-RFP au gouvernement d’union nationale ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Après l’imam Mahmoud Dicko, reçu en audience par le président de la République, c’est au tour des leaders du M5-RFP et ceux de la majorité présidentielle d’être reçus par le Chef de l’Etat. C’était dimanche dernier, en milieu d’après-midi, au Palais de Koulouba.

Au cours de leur entretien, qui aura duré une bonne heure, les leaders du M5-RFP et le président de la République ont passé au crible la crise sociopolitique, qui paralyse le pays depuis quelques semaines. Mais, surtout leur mémorandum.
Rendu public le 1er juillet dernier, par le comité stratégique du M5-RFP, ce mémorandum réclame, entre autres, la dissolution de l’Assemblée nationale, de la Cour constitutionnelle, la formation d’un gouvernement d’union nationale dirigé par un Premier ministre de pleins pouvoirs, issu de ses rangs.
En somme, ce mémorandum dépouille le président de la République de ses pouvoirs pour le cantonner dans un rôle, purement, honorifique.
Prenant la parole, IBK informe les leaders du M5-RFP qu’il a pris connaissance de leur mémorandum. Avant de les inviter à en discuter avec la majorité présidentielle.
S’agissant du gouvernement d’union nationale, dont la formation est annoncée dans les jours à venir, IBK invite les leaders du M5-RFP à y entrer.
« Nous avons décidé de consulter notre base, avant de donner notre réponse au président de la République », indique Choguel Kokalla Maïga, porte-parole du M5-RFP, à sa sortie d’audience.
Conduite par Abdoulaye Sy, la délégation de la majorité présidentielle aura été reçue, juste après celle du M5-RFP.
A sa sortie d’audience, Abdoulaye Sy appelle le M5-RFP au dialogue. Afin de mettre fin à cette crise, qui n’a que trop duré.
« Avec la bonne volonté, de part et d’autre, nous pouvons, entre Maliens, résoudre cette crise sans avoir besoin de recourir à d’autres pays », conclut-il.
La dernière délégation à être reçue par le présidentielle est celle des familles fondatrices de Bamako.
Mr Dramane Niaré, leur porte-parole, a appelé toutes les parties à la négociation, afin de sortir le pays de cette crise supplémentaire, dont il n’a, nullement, besoin.
Tous les regards restent, désormais, tournés vers le M5-RFP, attendu pour la formation du gouvernement d’union nationale tant attendu.

 

Mohamed El Heïba /Canarddechaine.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Les commentaires sont fermés.