Sommet Afrique-France : le Mali au centre du monde durant 48 heures

0

Du 13 au 14 janvier,  le Mali accueille le 27ème Sommet Afrique-France au Centre international de conférence de Bamako. Selon le gouvernement, le choix porté sur le Mali, lors du Sommet de l’Elysée pour la Paix et la Sécurité en Afrique, en décembre 2013, pour abriter le 27èmeSommet Afrique-France, relève d’une volonté politique forte des autorités françaises et maliennes, appuyée par celle de leurs homologues africains. Par ce choix, les Chefs d’État d’Afrique et de France  font un symbole de visibilité du Mali, au sortir de la grave crise multidimensionnelle de 2012.

Pour le Mali, le Sommet doit consacrer son repositionnement sur la scène internationale, propulser son développement, renforcer son unité autour de cette cause nationale, ce qui pourrait être bénéfique pour la suite du processus de mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali.
Notre pays devra ainsi assurer le renforcement de la capacité d’accueil et d’hébergement de haut standing de Bamako, la construction de nouvelles infrastructures, l’appropriation populaire par la sensibilisation et la promotion de l’engagement citoyen de tous au profit de l’intérêt général du Mali. Le sommet propose un espace de propositions face aux grandes préoccupations internationales, notamment, la croissance économique, l’émigration, la formation et l’emploi des jeunes, le fondamentalisme religieux, le changement climatique et les problèmes sécuritaires. Concernant ce dernier point, le ministre de la sécurité, Salif  Traoré, a indiqué que 10 000 forces de l’ordre sont mobilisées pour la sécurité du sommet dont 700 formées pour la sécurité des hautes personnalités.
Pour les Africains, le sommet contribuera au renforcement de l’unité africaine à travers des positions consensuelles, un renouveau, voire une consolidation, dans les relations de coopération Afrique-France, la mutualisation des préoccupations, des réponses et des solutions face aux grands enjeux du continent.
Le sommet Afrique-France réunit les Chefs d’Etat et de Gouvernement et leurs délégations, les présidents ou leurs représentants des organisations sous régionales et régionales, les représentants des Institutions internationales (ONU, BM, FMI, OIF, UE …), des invités de marque et autres participants. Environ  60 délégations de Chefs d’Etat et de Gouvernements, y compris le Secrétaire général des Nations-unies, les Présidents de l’UE et de l’UA, la Secrétaire générale de la Francophonie, les plus hauts représentants des institutions régionales Africaines et 3000 participants (presse comprise) sont attendus.
Le sommet se réunit tous les deux ans de façon alternative entre la France et l’Afrique.  Il comprend une réunion des ministres des Affaires étrangères, préparatoire de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement. En parallèle au Sommet, se tient la rencontre des Premières Dames d’Afrique et de France.
Il a été institué auprès du président de la République, un Comité national d’organisation du Sommet Afrique-France de 2017 (CNOSAF), dirigé par Abdoullah Coulibaly, qui assure, sous les orientations du Comité de pilotage, la coordination et le suivi de toutes les activités relatives à la préparation et au bon déroulement du sommet.

 

B.D.

Partager.