Recettes douanières : 49 milliards CFA réalisés en juillet

0
19
Colonel Aly Coulibali

En dépit du contexte économique, marqué par la morosité économique, la direction générale des Douanes a réalisé, durant le mois de juillet, une recette de 49 milliards CFA. Une performance appréciée, non seulement, par les partenaires techniques et financiers ; mais aussi, par l’hôtel des Finances.

Pourtant, personne ne croyait à une telle performance. Victimes de la morosité ambiante, les marchandises solides accusent des difficultés d’écoulement. Et les opérateurs peinent à importer davantage. Et, du coup, à s’acquitter de leurs droits et taxes dus à l’administration douanière.
S’agissant des marchandises liquides, notamment les hydrocarbures, les difficultés se traduisent par la réduction drastique des consommations dans les mines. A cause du ralentissement de  leurs activités, dû aux départs en vacances des miniers. Et des difficultés d’écoulement, accusées par les opérateurs pétroliers.
S’y ajoute la fermeture de plusieurs  bureaux de douane dans plusieurs localités du nord et du centre du pays pour cause d’insécurité.
Malgré tout, l’équipe de l’inspecteur principal Ali Coulibaly n’a pas baissé les bras. Au contraire. Elle a réussi ce qui semblait relever de l’impossible, en réalisant 49 milliards CFA, dont 16,3 milliards CFA pour le seul Bureau des Produits Pétroliers (BPP), plus connu sous le nom de « Bureau du Pétrole ».
Pour les partenaires techniques et financiers, le FMI et la Banque mondiale s’entend, cette performance mérite d’être saluée à sa juste valeur.
« Dans le contexte actuel, c’est une performance », indique une source proche des institutions de Brettons-Woods.

 
Oumar Babi