Prorogation de la transition : Sans Choguel Kokalla Maïga

0

Après les Assises nationales de refondation, tout sera fin prêt pour mettre fin à la fonction primatoriale de Dr Choguel Kokalla Maïga. Les militaires reprochent au chef du gouvernement son non-attachement aux idéaux démocratiques et sa gestion catastrophique des intérêts publics.

Depuis quelques mois, le torchon brule entre le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta et le Chef du gouvernement Dr Choguel Kokalla Maïga. Après le coup d’Etat du 24 mai 2021, le président de la transition est tombé dans les charmes du Dr Choguel Kokalla Maïga. C’est ainsi qu’il a lancé un appel au M5-RFP pour diriger la Primature pendant le restant de la transition. Le M5-RFP, mouvement contestataire du régime du Président IBK est allé consulter à la base. Sur instructions de la jeunesse du M5-RFP, le choix est porté sur Dr Choguel Kokalla Maïga pour gérer la Primature.

​Ainsi, après la signature de nomination du Dr ChoguelMaïga, le 07 juin 2021, les tractations ont débuté entre le nouveau Premier ministre et les partis politiques, associations et mouvements de la société civile. Les CV ont plu de partout à travers le pays.

​Ainsi, le Président de la transition a décidé de prendre certaines personnalités comme membres du gouvernement sur proposition du Premier ministre. De sources dignes de foi, rien ne va actuellement entre le Président de la Transition et le Premier ministre.

​Pour preuve, le Premier ministre est allé à la rencontre des organisations de la société civile à l’insu des autres membres du gouvernement pour négocier leur adhésion aux Assises nationales de refondation. Aussi, ses propos vis-à-vis de la France lors de la 76ème Assemblée générale des Nations-Unies à New-York. Il faut ajouter à ceux-ci l’humiliation faite au représentant résident de la CEDEAO au Mali, M. Hamidou Boly qui a été contraint de quitter le Mali. Ce qui avait provoqué un incident diplomatique enrre le Mali et son pays, le Burkina Faso. Ainsi, pour dissiper la tension, le Président Assimi Goïta aurait dépêché le président du CNT, le Colonel Malick N’Diaw auprès du Président Burkinabé Rock Marc Christian Kaboré. Les 100 jours de Choguel KokallaMaïga à la Primature ont été qualifiés par la Présidence de la République comme une véritable débâcle qu’il faut laver le linge sale en famille.

​Ainsi, il en a été décidé. Le Premier ministre, Dr ChoguelKokalla Maïga partira quelques jours seulement après la tenue des Assises nationales de la refondation prévues en fin d’année.. Beaucoup parlent du début du mois de janvier 2022. Ce sera sous la menace de la France, de la CEDEAO et de la Communauté internationale. Le nom d’un nouveau chef du gouvernement n’est pas à l’ordre du jour pour le moment. Ce qui est sûr et certain, c’est qu’il ne sera pas issu de la classe politique. Mais de la société civile. Et les temps nous édifieront.

 Youssouf SANGARÉ

Source : Le Malien

Partager.

Les commentaires sont fermés.