Pr Dioncounda Traore, futur candidat de l’ADEMA-PASJ à la présidentielle de 2018 ?

0
263

Pour empêcher l’Adema de présenter un candidat à la présidentielle de 2018, IBK a cru bon de nommer son président, Pr Tiémoko Sangaré, au poste de ministre des Mines. Erreur de casting. Car le « parti de l’abeille solitaire » s’apprêterait à présenter, à la prochaine  présidentielle,  un candidat capable de croiser le fer avec IBK. Dont le mandat arrivera à terme dans deux petites années, voire moins.  Selon nos informations, après plusieurs réunions, tenues nuitamment aux domiciles de ses cadres, l’Adema aurait décidé de présenter, à la présidentielle de 2018, la candidature du Pr Dioncounda Traoré.  Nommé plusieurs fois ministre, docteur en mathématiques et colonel de réserve de l’armée malienne et non moins fils du tout-premier chef d’état-major de la toute jeune armée malienne, Pr Dioncounda Traoré aura dirigé, avec brio, la transition malienne. Avant de passer la main au président IBK. C’est, en  effet, sous sa présidence que Bruxelles avait porté son aide au développement du Mali post-crise à 3,25 milliards d’Euros ; alors que le gouvernement d’alors tablait sur 1,5 milliard d’Euros tout au plus. Le président de la transition et son gouvernement d’alors avaient mis tout en œuvre, afin qu’IBK puisse conduire le processus de paix et de réconciliation nationale à bon port. Mais hélas !  L’héritage des autorités de la transition semble avoir été dilapidé par les nouveaux maîtres du pays. Signé à grands renforts de publicité, l’accord de paix est au poing « maure ». L’insécurité est endémique. Et la misère, la chose la mieux partagée par nos concitoyens. Au nord, comme au sud de notre pays, l’espoir suscité par l’élection d’IBK à la tête du pays a fait place au désespoir. Toute chose qui pourrait augmenter les chances du Pr Dioncounda Traoré, à la prochaine présidentielle. Du moins, si sa candidature venait à se confirmer.
Oumar Babi