Orange-Mali : la traque des faux diplômes a commencé !

0
135

Ceux qui ont été recrutés à Orange-Mali, sur la base de faux diplômes, ont du souci à se faire. A l’issue d’un contrôle, effectué en collaboration avec la direction de l’Institut Universitaire Général (UIG), des dizaines de faux diplômés ont été recensés au sein du personnel.
Selon nos informations, une trentaine d’employés ont été remerciés pour « possession de faux diplômes ». D’autres, indiquent nos sources, sont dans l’attente du verdict de la direction d’Orange, décidée à extirper de ses rangs ces « vrais-faux diplômés », issus de l’IUG. Majoritairement.
C’est à la suite d’une enquête, rondement menée, que le second opérateur de la téléphonie mobile a découvert le pot aux roses. La traque des faux diplômes se poursuivra dans toutes les succursales d’Orange en Afrique. En Afrique de l’Ouest comme en Afrique Centrale. Avec le même objectif : mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.
A en croire nos sources, généralement bien informées, la traque des faux diplômes se poursuivra à Orange-Mali. Elle concernera tous les services de l’opérateur français de la téléphonie mobile.
Bouahhhhhhhhhhh !!!!!!!!! Comme dirait l’autre.

 
Oumar Babi