Mahmoud Dicko-Cheick Oumar Sissoko : la guéguerre avant la guerre ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans une vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux, Cheick Oumar Sissoko, leader de « Espoir Mali Koura » (EMK), membre du M5-RFP, s’en prend à l’imam Mahmoud Dicko, en des termes peu catholiques.
« Pourquoi Mahmoud Dicko se permet de nous dire que pour sauver le sauver le pays, nous devons revoir nos exigences à la baisse ? », s’interroge-t-il dans cette vidéo, la voix nouée par la colère.
Et d’ajouter, avec un ton ferme : « L’imam Dicko n’est rien d’autre que l’autorité morale du M5-RFP. Il n’est pas et ne sera jamais notre autorité politique ».
Pour le leader de l’EMK, personne fut-il Mahmoud Dicko, n’a à leur conseiller la marche à suivre.
Répondant à ceux qui considèrent que c’est grâce à l’imam Dicko que le M5-RFP mobilise autant de manifestants, Cheick Oumar Sissoko indique : « Si c’est le cas, pourquoi c’est la CMAS de l’imam Dicko qui est venue nous rejoindre pour mener ce combat ensemble ? ».
Le leader de l’EMK reconnaît que la CMAS dispose de beaucoup de sympathisants. Mais son mouvement compte, aussi, de nombreux sympathisants au Mali. Comme à l’extérieur du pays. Parce que, dit-il, des milliers de Maliens se retrouvent dans leur combat.
« Nous savons ce que nous voulons et où nous allons. Et ce n’est pas une autorité religieuse de nous dicter comment mener notre combat politique », conclut-il.

 

Oumar Babi /Canarddechaine.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Les commentaires sont fermés.