Les leaders du mouvement politique « Mali Kanu » en pôle position pour la présidentielle de 2018

0
50

Selon nos sources, l’ancien Premier ministre, Oumar Tatam Ly, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Mamadou Igor Diarra et l’ancien PDG de la CMDT, Modibo Koné se sont alliés pour la conquête du pouvoir en 2018. Pour ce faire, ils viennent de mettre sur les fonts baptismaux leur mouvement politique appelé « Mouvement Mali Kanu », en abrégé MKK.

igor_Diarra

Le récépissé a été obtenu le 08 juin 2017. Le président de l’association est l’enseignant, Mamadou Coulibaly. Le secrétaire général, Mohamed Youssouf Doumbia, est un gestionnaire. Il faut remarquer que l’ancien Premier ministre, Oumar Tatam Ly, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Igor Diarra et l’ancien PDG de la CMDT, Modibo Koné, ont une affinité certaine : après avoir tous été nommés par le président IBK, ils ont tous démissionné de leurs postes. Oumar Tatam Ly avait évoqué «  des dysfonctionnements relevés dans la marche du gouvernement, qui réduisent grandement sa capacité à relever les défis. » Mamadou Igor Diarra, selon certaines sources, était soupçonné de vouloir prendre le poste du Premier ministre, Modibo Kéita, ou à défaut de prendre la tête du Rassemblement pour le Mali (RPM). Quand il quittait son poste à la CMDT où il était qualifié d’excellent manager, Modibo Koné avait déclaré à ses collègues : «  J’en profite pour vous dire au revoir.

Modibo-Koné-pdg-cmtd-2

Comme vous avez si bien appris, je quitte la CMDT pour retourner à la BOAD, d’où j’étais parti pour venir en détachement à la CMDT. Je vais suivre ce projet de très près. Parce que nous avons une direction de la finance climat à la BOAD, pour vous aider à avoir tous les financements possibles. Nous sommes ensemble. Le Mali sera ce que nous voulons en faire. Mais, faisons en sorte que nous soyons encore unis pour développer ce pays. » Ce sont des déclarations qui paraissent prémonitoires.
Une autre affinité qui lie ces  trois technocrates, c’est qu’ils ont tous  travaillé dans des banques. Autant dire qu’il y a un fil conducteur dans les relations de ce trio, qui peut les conduire à briguer l’élection présidentielle de 2018.

B.D.