Les Blablatteurs

0
83

 Tiéman Hubert Coulibaly, ministre de l’Administration Territoriale

Le nouvel agenda prévoit la consultation référendaire pour le 9 juillet, l’élection communale  partielle et les élections  locales et celles des conseillers de cercle, pour le dernier dimanche du mois d’octobre, c’est le 29 et les élections régionales,  le dernier dimanche du mois de novembre, c’est-à-dire le 26.

Baba Hakib Haidara, médiateur de la République

 baba_hakib_haidara_24819106

Ce que nous faisons va dans le même sens que ce que, eux, au niveau du gouvernement, ils sont en train de faire, en ce qui concerne les décisions du président de la République pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issue du processus d’Alger.

Marcel de Souza, président de la commission de la CEDEAO.

 Marcel-De-Souza

Si rien n’est fait au Mali, la situation sécuritaire va exploser et déstabiliser toute la région ouest-africaine.

Arouna Modibo Touré, ministre de l’Economie Numérique et de la Communication

 Arouna Touré

Le Mali a un projet ambitieux : Mali 20-20. En Afrique,nous avons la plus large bande de fibre optique qi s’étend sur 9000 kms. On a 3000 kms de disponibles et l’objectif est de connecter les autres pays de la sous région, limitrophes du Mali à cette fibre optique.

Zoumana N’Tji Doumbia, président de la Commission des lois

 _zoumana-ntji-doumbia

C’est compte tenu de l’importance de ce projet de loi, que les discussions trainent en longueur. Ça ne veut pas dire que les choses se bloquent, mais, nous voulons avoir une constitution qui puisse répondre à l’aspiration du peuple malien.

Bréhima Béridogo, député de l’opposition

 Bréhima-béridogo

 L’ordre du jour n’est pas de réviser, car l’article 118 nous l’interdit. Ce que nous sommes en train de faire est un viol de l’article 118. La priorité est la libération de notre pays. L’accord qui nous a été imposé est inapplicable. L’heure n’est pas à une révision de la constitution, l’heure est à la recherche de la paix.

Mody N’Diaye, président du groupe parlementaire VRD

 mody-n'diaye-président-grou

Il y a un renforcement inopportun des pouvoirs du président de la République.

 

B.D.