Le président IBK

0
61

Interrogé par la presse internationale sur l’une des recommandations de la Conférence d’entente nationale qui propose de dialoguer avec Iyad Ag Agali, le président IBK a répondu : « Aucune recommandation de la Conférence d’entente nationale n’a dit cela. La Conférence d’entente nationale n’a pas été actée. Un des participants à la Conférence d’entente nationale a tenu de tels propos. C’est son souhait, sa liberté mais cela n’a pas été acté comme résolution de la Conférence d’entente nationale. » Or, dans les Recommandations générales de la Conférence, portant sur la paix et la réconciliation nationale, il est bel et bien écrit : « négocier avec les belligérants du centre en l’occurrence Ahmadou Koufa tout en préservant le caractère laïc de l’Etat ; négocier avec les extrémistes religieux du Nord en l’occurrence Iyad Ag Agali tout en préservant le caractère laïc de l’Etat. »
B.D.