Le Général El Hadj Gamou

0
444

Tout ce que nous faisons pour Kidal, nous le faisons pour nous-mêmes. Kidal, c’est notre terre ! Nous y avons nos parents et nos enfants. Nous n’allons pas les abandonner… Lors de l’occupation, ma maison et les maisons d’autres responsables de la ville ont été confisquées et vendues par les occupants, mais cela ne nous a pas empêché de revenir.