Lancement de la semaine nationale de la réconciliation: le président de la transition appelle les maliens à l’union sacrée pour une nation et une armée refondée

0

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a présidé le lancement des activités de la 1re édition de la Semaine nationale de la réconciliation (SENARE), ce jeudi 15 septembre 2022, au Centre international de conférence de Bamako (CICB). La Semaine Nationale de la Réconciliation vise à restaurer la paix et à renforcer la cohésion sociale et le vivre-ensemble

Le Mali traverse depuis 2012 une crise multidimensionnelle qui a sérieusement affecté le tissu social et bouleversé la cohabitation pacifique séculaire. Les valeurs cardinales telles que le cousinage, le pardon mutuel et le vivre ensemble qui étaient des vertus cèdent peu à peu place à la méfiance et au mépris.

À occasion du lancement de cette première édition, le Chef de l’État a fait savoir que cette cérémonie est « une lueur d’espoir pour le Mali dans sa démarche courageuse pour la réconciliation et la paix ». Selon ses précisions, la grande mobilisation que cette Semaine nationale de la réconciliation a enregistrée est un témoignage éloquent de l’intérêt qu’accordent les Maliens à la réconciliation et à la paix.

Pour expliquer la nécessité de l’institution de cette Semaine dédiée à la réconciliation, le Président de la Transition a rappelé l’effondrement du tissu social depuis des années en raison des conflits fratricides, dévastateurs. C’est pourquoi lors de la Conférence d’entente nationale, tenue en 2019, a-t-il rappelé, les Maliens avaient demandé l’institution d’une Semaine nationale de la réconciliation.

Le Chef de l’État a alors exhorté les Maliens à développer l’esprit de pardon et de réconciliation en se focalisant sur ce qui nous rapproche plutôt que de ce qui nous éloigne les uns des autres.

En organisant cette Semaine de la réconciliation, le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la paix, Col-Major Ismaël WAGUE, donne un écho favorable à une sage demande du peuple malien. Une demande dont la finalité est de trouver des solutions endogènes aux problèmes nationaux.

Le Président GOÏTA a lancé un appel aux mouvements signataires de l’Accord pour la paix : « Le temps est venu de passer à l’union sacrée pour une Nation et une armée refondée ». Le Président GOÏTA fonde donc espoir sur la participation massive de tous les Maliens aux activités de cette Semaine nationale de la réconciliation afin d’en faire un succès grandiose aussi bien dans l’ensemble des régions que dans les juridictions de toutes les ambassades du Mali.

Kossa Maïga /Canarddechaine.com

Partager.