Lancement de la Plateforme pour le Changement : L’alternance annoncée

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le lancement de la Plateforme pour le Changement a eu lieu, samedi dernier, au terrain de football de Magnambougou. La mobilisation était impressionnante. On lisait sur les banderoles les inscriptions des villes de Kidal, Gao, Bamako, Koulikoro, Ségou, Tombouctou, Sikasso, Kayes, Mopti, les communes de Bamako, etc. Ce qui fera dire au président de la Plateforme, Moussa Sinko Coulibaly : tout le Mali est représenté ici. Le général a encore réitéré sa volonté de faire « partir IBK de Koulouba » au mois de septembre prochain. Il a, aussi, révélé que tous les marchés des forces armées, sans exception, sont surfacturés. Nous avons interrogé quelques participants.

Sako Abdoulaye Niang, ancien maire de la commune VI du district de Bamako sako-abdoulaye-niang

La candidature de Moussa Sinko est vraiment la bienvenue, parce que nous avons été déçus. Le régime actuel nous a tous déçus, nous avons tous mouillé le maillot pour faire monter l’actuel président au pouvoir, mais nous sommes tous déçu des hommes politiques, c’est pourquoi, sa candidature est la bienvenue. Il est sur les traces  d’Amadou Toumani Touré. Je connais son père qui a été un collègue à moi. Je connais toute sa famille et lui, c’est un jeune très cultivé, il ne rentre pas dans le faux jeu. Il est très honnête et très correct. C’est pourquoi j’apprécie sa candidature  et je demande à tous le Maliens de voter pour lui, si nous voulons vraiment sortir de cette situation.

Bassirou Diawara, citoyen

bassirou-diawara

Vu la situation du pays, je crois qu’il est nécessaire que nous allions vers un changement. Ce changement, je crois que c’est la jeunesse qui doit  le porter et je me dis que c’est une bonne chose, quand un jeune de ce pays a le courage de renoncer à tous ses avantages pour se consacrer au peuple. Il mérite d’être suivi. La vieille garde a fait son temps, malheureusement, elle ne peut plus faire mieux que ça, changeons les choses, donnons la chance à la jeunesse, puisque les jeunes font plus de 60% de la population malienne. Seule la jeunesse peut faire ce pays aujourd’hui.

Le professeur Brahima Fomba

brahima fomba

Je pense que c’est une candidature qui redonne de l’espoir au peuple malien meurtri par cette vieille classe politique, qui, à chaque présidentielle,  nous promet monts et merveilles, mais, qui ne donne rien. Cette candidature qui sort un peu de ce milieu classique, c’est un espoir et ça va, pour une dernière fois, répondre aux aspirations de changement du peuple malien.

Le général Moussa Sinko Coulibaly

Moussa Sinko Coulibaly, au lancement de sa Plateforme pour le changement

Moussa Sinko Coulibaly, au lancement de sa Plateforme pour le changement

Le seul choix que nous laissons aujourd’hui, au président Kéita, c’est soit de démissionner avant la fin de son mandat, ou ne pas se présenter à l’élection présidentielle. Si jamais, il ne tenait pas compte de ce conseil, à l’élection du mois de juillet, il n’aura que ses quarante ministres pour voter pour lui, tout le Mali va voter pour le changement. Et d’ailleurs, je ne suis même pas sûr que tous ses ministres  vont voter pour lui.

Thomas Coulibaly, Maître de cérémonie

Quand je vois le général Sinko Coulibaly, ça me fait penser à Thomas Sankara qui disait : « être un bon leader, c’est quoi ? C’est toujours  faire un pas avec le peuple, car, vaut mieux faire un pas avec le peuple que cent pas sans le peuple ». Le général Sinko a voulu faire ses premiers pas en politique avec vous, c’est vous son peuple, c’est avec vous, peuple du Mali ! Sinko a besoin de vous et vous aussi, peuple du Mali, vous avez besoin d’écouter le général Sinko.

 

Propos recueillis par baba Dembélé / Canarddechaine.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Les commentaires sont fermés.