L’acte d’Etat civil face à la modernisation !

0

Le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, à travers la Direction nationale de l’Etat civil a organisé courant décembre 2021 à la «Maison des Ainés», un atelier d’information et de sensibilisation des médias sur les enjeux engendrés par l’informatisation du système de l’Etat civil. Il s’agit spécifiquement d’informer les médias sur les enjeux de l’Etat civil et sa modernisation en cours.

«À ce jour, la nécessité d’améliorer les systèmes d’état civil trouve désormais une résonnance toute particulière avec les nouveaux défis et enjeux de la mondialisation», précise Mme Camara Fata Maïga, Représentante du ministère de l’administration territoriale, avant de citer la libre circulation des personnes qui sous-tend l’intégration régionale susceptible d’être renforcée et sécurisée dès lors que le système d’identification repose sur un système fiable d’enregistrement d’état civil.
Cet atelier d’informations et de sensibilisation des médias sur les enjeux engendrés par l’informatisation du système de l’état civil poursuit deux objectifs généraux : d’une part, mobiliser les médias sur les enjeux de l’état civil et sa modernisation en cours et offrir une plus grande visibilité aux actions et activités de la direction nationale de l’état civil. D’autre part, permettre d’outiller les médias en vue d’un plaidoyer pour l’adoption des textes législatives proposés pour renforcer le cadre normatif de l’état civil et offrir une assise légale adéquate aux formes de l‘état civil.
«Le programme 2030 pour le programme durable adopté par l’assemblée des Nations-Unies du 25 septembre 2015, considère l’Etat civil comme un acte fondamental de l’identité juridique de définition de politique, de développement économique social et inclusif ainsi que des statistiques sociaux démographiques», a rappelé le Dr Abdoulaye Alkadi, Directeur national de l’état civil.
L’enregistrement des faits d’état civil octroie aux citoyens et aux résidents des Etats, une preuve légale d’existence ainsi que de leur situation civile. Il leur permet d’exercer et de jouir d’un certain nombre de droits dont celui de la protection et de la vie privée et partant des données les concernant. La maitrise d’un tel processus dans son fonctionnement et la gestion des données qui en découlent, requièrent une bonne connaissance aussi bien des règles qui organisent le système de l’état civil que les facteurs qui affectent son évolution.

Kossa Maïga/Canarddechaine.com

Partager.

Publier un commentaire