Journée nationale de la mangue : La campagne 2017 n’a pas comblé les attentes

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La production de mangue a connu une baisse cette année par rapport à l’année précédente. Elle est chiffrée à 64730,03 tonnes. Ces données ont été communiquées ce jeudi 30 novembre 2017 par l’Interprofession de la filière mangue du Mali (IFM) à la Journée nationale de la mangue.

La Journée nationale de la mangue était présidée par le représentant du ministre du Commerce, porte-parole du gouvernement, Demba Kanté à Azalaï Grand hôtel de Bamako. Cette rencontre a regroupé plusieurs acteurs de la filière. Elle avait pour objectif de valider les données statistiques de production, de commercialisation, de transformation en 2017.

La journée a permis aux acteurs de la filière mangue d’évaluer tout ce qui a été fait pendant la campagne et l’ont comparée à la campagne précédente. “La production de mangue est chiffrée à 64730,03 tonnes en 2017 contre 67315 tonnes en 2016. Les producteurs ont été victimes du phénomène d’alternance qui a entraîné une baisse de la production d’environ 50 %”, a déclaré le président de l’Interprofession de la filière mangue du Mali, Moctar Fofana.

Selon le président de l’IFM, les causes de la baisse d’exportation de la mangue fraiche s’expliquent par plusieurs facteurs. A l’en croire, la congestion au Port d’Abidjan a mis en difficulté le démarrage de la campagne. Pour M. Fofana, le blocage des camions de mangues fraiches à la rentrée du territoire marocain pour cause de non-respect des procédures marocaines d’importation des fruits et légumes par les opérateurs maliens a contribué à la baisse d’exportation.

Sur une prévision de 87 tonnes de mangue séchée, les transformateurs ont produit 66,13 tonnes, soit 76 % de la prévision. Avec 30,59 tonnes de mangue séchée, commercialisée, la transformation a généré à la filière 99 417 500 F CFA, selon M. Fofana. Malgré les problèmes rencontrés comme la certification, l’insuffisance de fond de roulement, de nouveaux séchoirs à tunnel et d’autres types de matériels de transformation.

“Les statistiques sont au cœur de la prise des décisions. La disponibilité de bonnes statistiques a été possible grâce à la mise en place d’un dispositif de suivi d’amélioration des statistiques d’exportations, initié en 2007 par le département du Commerce à travers l’unité de mise en œuvre du cadre intégré. C’est pourquoi les acteurs de la filière mangue bénéficient de l’appui constant du département”, a souligné le représentant du ministre du Commerce.

 

Zié Mamadou Koné

Source: L’Indicateur du Renouveau

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Publier un commentaire