Issa Kaou Djim, 4e vice-président du CNT en prison

0

4e vice-président du CNT (Conseil National de la Transition), l’organe législatif de la Transition, et soutien déclaré du président de la Transition, Issa Kaou Djim avait été interpellé, il y a quelques jours, par le procureur de la République pour des « propos subversifs » contre les autorités de la Transition. Avant d’être placé sous mandat de dépôt à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako. Lors de son audience de comparution, le procureur a requis contre lui trois mois de prison.
En attendant le délibéré de son verdict prévu pour le 3 décembre prochain, les Maliens – ceux d’en bas, surtout – s’interrogent sur la nécessité de garder encore Issa Kaou Djim au sein du CNT.
« Trop c’est trop ! il faut le radier des effectifs du CNT », propose un membre du CNT. Qui ne supporte plus son arrogance et son manque de respect pour les institutions de notre pays.
L’écrasante majorité de nos concitoyens souhaitent l’abrogation de son décret de nomination en tant que membre du CNT. Car pour eux, « quelqu’un qui ne se fixe aucune limite dans ses prises de parole, en public comme en privé, ne mérite pas de figurer au sein de l’organe législatif de la Transition.

Mohamed El Heïba /Canarddechaine.com

Partager.

Publier un commentaire