Insécurité à Bamako : Un réseau de braqueurs démantelé par le 3ème Arrondissement !

0
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Ils ont pour noms Moustapha Coulibaly alias ‘’Fatô’’, Mohamed Berthé dit ‘’Momo’’, Issa Bakayoko surnommé ‘’Commando’’, Issa Doumbia et Boubacar Samaké, ces bandits ont été arrêtés à tour de rôle par les hommes du Commissaire divisionnaire Sadio Konon Tomoda, car accusés d’association de malfaiteurs,  vol à main armée,   et  détention illégale d’arme à feu.

Depuis presqu’une décennie, notre pays connait une crise multidimensionnelle dont l’insécurité est la plus dominante.  Avec la prolifération des réseaux de banditisme et de délinquance, les paisibles citoyens sont fréquemment victimes de braquage, de cambriolage et même d’assassinat. Ainsi, dans sa mission de protéger la population de même que leurs biens, le commissariat du 3ème Arrondissement a mis aux arrêts le 3 novembre dernier un réseau de braqueurs qui opérait dans tout Bamako.

Ils sont âgés entre 19 à 30 ans, Moustapha Coulibaly ‘’Fatô’’, Mohamed Berthé dit ‘’Momo’’, Issa Bakayoko appelé ‘’Commando’’, Issa Doumbia et Boubacar Samaké sont auteurs de plusieurs attaques, agressions, cambriolages et braquages perpétrés dans le district de Bamako.  Cette bande a pour cerveau ‘’Fatô’’ et ‘’Momo’’.

A l’interrogatoire, Momo et Commando ont reconnu avoir pendant la nuit, guetté et suivi à plusieurs reprises des paisibles citoyens pour les déposséder de leurs biens composés de motos Djakarta, de téléphones portables, d’argent, etc.

Toujours dans leur recit, Momo a révélé qu’en compagnie d’un certain Abdoulaye Kouma dit ‘’Niakasso’’, ils ont croisé, vers 23 h, une dame qui roulait sur sa moto Djakarta au niveau de Boulevard de l’Indépendance à Bamako Coura. Qu’ils l’ont suivie. Et quand elle est arrivée à un coin isolé et obscur, ‘’Niakasso’’ qui était en califourchon a arraché et emporté son sac à main  qui contenait, selon lui, plus d’un million de FCFA.

Quand à Boubacar Samaké, il vend des produits stupéfiants à Sabalibougou. Et c’est également lui qui a reconnu vendre des minutions à ‘’Fatô’’ sans pour autant préciser ni la provenance de ces balles, encore moins l’arme desdites minutions.

Depuis vendredi 13 novembre 2020, les brigands  Moustapha Coulibaly alias ‘’Fatô’’, Mohamed Berthé dit ‘’Momo’’, Issa Bakayoko ‘’Commando’’, Issa Doumbia et Boubacar Samaké sont entre les quatre murs de la MCA aux fins de droit.

On peut donc se réjouir d’un réseau de délinquants de moins à Bamako .

Par Mariam SISSOKO

Source: Le Sursaut

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Les commentaires sont fermés.