IBK : « moussa mara a intérêt à mettre un peu d’eau dans son dolo »

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Dans une interviou, accordée dimanche dernier à nos confrères de RFI, l’ex-Premier ministre, Moussa Mara se dit « serein », suite à sa visite  controversée à Kidal, à l’issue de laquelle près d’une cinquantaine  de civils et de militaires, dont six préfets et sous-préfets, ont été assassinés. Soit d’une balle dans la tête, soit égorgés, par le MNLA et le HCUA.

Mieux, l’ex-chef du gouvernement accuse, sans le citer,  le président de la République de lui avoir instruit de se rendre dans la capitale de l’Adrar. En dépit, dit-il, des risques inhérents à cette visite. Qui lui avait été déconseillée, à l’époque, par Soumeylou Boubeye Maïga, ministre de la Défense d’alors ; le général Mahamane Touré, chef d’état-major général des armées ; la Minusma et Barkhane. Alors, qu’en pense IBK, mis en cause, dans ces « massacres » par son ex-Premier ministre ? C’est ce que nous tenterons de savoir dans cette interviou imaginaire. Ou presque.

Mr le presse-dent, aviez-vous écouté l’interviou, accordée à nos « cons-frères » de RFI par votre ex-Premier ministre ?
Bien sûr, Le Mollah ! Et c’était au moment où je m’apprêtais à savourer mon petit-déjeuner favori : un plat de haricot sauté aux oignons avec des épices, venues directement de Tombouctou. Mais tu sais, j’en ai perdu l’appétit en écoutant les propos, pour le moins, vexatoires du « fiston » à mon égard. Comment peut-il se dire « serein » alors que cette visite a fait des veuves et des orphelins ?
Ces propos ne sont pas dignes d’un leader politique, qui aspire à me succéder.

Mais est-ce vrai que c’est vous qui lui avait instruit de se rendre à Kidal, en dépit des risques inhérents à cette visite ?
Supposons que je lui aurais instruit, comme il l’a dit, de se rendre à Kidal, il ne devrait pas le dire. Même dans un entretien privé, à plus forte raison dans une interview sur une radio, comme RFI. Par cet acte, Moussa Mara a outrepassé son droit de réserve, qu’il se doit de respecter. Même s’il n’est plus chef du gouvernement.

Aussi, je pense qu’au regard du nombre de victimes causées par cette visite inopportune à Kidal, Moussa Mara devrait avoir l’humilité de nuancer ses propos. Mais cela ne m’étonne pas de lui. Dans une précédente interviou, accordée à la presse locale, il avait dit que « si cette visite est à refaire, qu’il la referait ». C’est un mépris pour les victimes et leurs ayants-droit.

Que comptez-vous faire, désormais ?
J’estime que Moussa Mara doit s’abstenir de raconter n’importe quoi dans les médias. Je n’étais pas au courant de sa visite à Kidal. Quand il a pris la décision d’outrepasser les consignes du ministre de la Défense d’alors, de la Minusma et de Barkhane, je dormais. Contrairement à ce qu’il raconte, je ne lui avais donné ni quitus, ni mon accord pour se rendre à Kidal. Sinon…..

Sinon quoi ?
Je préfère m’arrêter là !

Le rapport de la commission parlementaire d’enquête, sur les évènements tragiques de Kidal,  l’accuse, nommément ?
C’est, justement, pour cette raison qu’il doit garder profil bas. Au risque de se retrouver, tôt ou tard,  devant la justice. Vous me connaissez, Le Mollah : je n’ai qu’une parole !

C’est une menace ?
Non, une promesse !

Propos recueillis par Le Mollah Omar

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Les commentaires sont fermés.