Harouna Toureh, président de la Plateforme

0
96

Suite à la décision de la CMA de boycotter le Comité de suivi de l’accord, le président de la Plateforme, Me Harouna Toureh, s’est rendu à Kidal. Il déclare qu’il est parti  leur demander quelles sont les garanties dont ils ont besoin pour leur retour dans le processus. Louable initiative ou coïncidence ? En tout cas, suite à cette visite, la CMA a décidé de revenir à la table de la mise en œuvre du processus.