Gestion durable des terres : une alternative aux effets des changements climatiques

0

Le Secrétariat de Concertation des Organisations Non Gouvernementales Maliennes (SECO-ONG /MALI) a organisé ce mardi 13 septembre 2022 à Bamako sa rencontre périodique avec les acteurs étatiques et les collectivités territoriales partenaires du programme « BENKADI ». Il s’agit de renforcer la collaboration entre le programme « BENKADI », les acteurs étatiques et les élus des collectivités territoriales en vue de relever les défis prioritaires liés à la « déforestation » et à la « dégradation  des terres » faces aux enjeux des changements climatiques.

En effet, le gouvernement Néerlandais a lancé pour la période 2021-2025, un nouveau cycle de programme appelé « partenariats pour le pouvoir des Voix/Powers of Voices », auquel sont éligibles les organisations de la société civile des pays prioritaires de sa coopération. Pour y postuler, la participation de réseau et de coopération d’organisations aux niveaux local, national, régional et international a été sollicitée et encouragée. C’est ainsi que quatre plateformes d’ONG d’Afrique de l’ouest et une ONG Néerlandaise, « Wood en Daad », se sont associées en consortium et ont soumis une idée de programme dénommé « BENKADI » avec pour objectif d’améliorer l’efficacité des politiques publiques sur les changements climatiques dans les pays à travers la contribution de la société civile.

Quatre (4) plateformes sont représentées : au Mali par le SECO-ONG ; au Burkina Faso par le secrétariat permanant des ONG (SPONG), au Benin par la plate-forme des acteurs de la société civile (PASCiB) et en Côte d’Ivoire par la convention de la société civile Ivoiriennes (CSCI). Ainsi, l’ambition du consortium « BENKADI » est d’améliorer la participation citoyenne, différentes dans chacun des pays membres, en contribuant à la création d’une société nouvelle forte et dynamique, travaillant en synergie pour influencer les politiques publiques du changement climatiques à la lumière de l’objectif de développement durable (ODD) 13 et des ODD connexes tant au niveau des pays que de la sous-région ouest Africaine.

Le projet durera 5 ans (2021-2026) et prendra compte l’amélioration de l’espace civique dans les pays en matière de dialogue avec les pouvoirs publics. Son objectif stratégique est d’améliorer la résilience des groupes vulnérables aux effets des changements climatiques, notamment les femmes, les jeunes et les personnes vivant avec un handicap. Dans cette perspective, l’existence de cadres de concertation au niveau des services techniques de l’état traitant de diverses questions environnementales constituent une opportunité pour la visibilité du programme « BENKADI » et la prise en compte de ses thématiques prioritaires.

Ainsi, la présente rencontre de concertations du programme « Benkadi » a regroupé 64 participants issus des services Etatiques, des collectivités territoriales (élus du haut conseil des collectivités ; l’AMM, entre autres), des représentations diplomatiques partenaires entre autres.

Kossa Maïga /Canarddechaine.com

Partager.