Général Salif Traoré, ministre de la Sécurité

0
366

Après l’attaque de Nampala, le gouvernement avait parlé de 17 militaires tués, sans toutefois parler des disparus. Ensuite,  le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Salif Traoré, est apparu à la télévision nationale, exhibant le prisonnier Mahamoud Barry dit Abou Yehia, comme un trophée de guerre. Des dénominations telles qu’Emir de la Katiba du Macina d’Ansar Dine et cerveau de l’attaque de Nampala, lui avait été attribuées pour donner de l’éclat à cette « victoire » qui s’est vite avérée prématurée. En effet, juste après, comme la réponse du berger à la bergère Ansar Dine publie une vidéo montrant 5 militaires maliens, faits prisonniers. C’est après coup que le ministère de la Défense parle de six militaires disparus. Ce qui a fait croire qu’on a voulu camoufler la réalité, en montrant un prisonnier, alias Abou Yehia. Ce qui, du coup peut compliquer la situation, car on a 6 militaires en otages.
B.D.