EDM SA: la facture de l’honnêteté

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

« Isago » c’est-à-dire : « à ta convenance» est le compteur prépayé de l’Energie du Mali (EDM sa). Depuis sa mise sur le marché, la société n’installe plus le compteur classique. Chez les particuliers en tout cas. La raison: avec ce nouveau système, les clients sont à la convenance de l’Edm sa.

« Meilleure planification de votre budget électricité», « maitrise de votre consommation », « achat de l’électricité en fonction des besoins », ce sont là, à en croire l’Energie du Mali, des avantages de ‘’Isago’’. A les entendre: « Que du bonheur pour le client ! ». Nulle part Edm ne pipe mot des désavantages du compteur prépayé. Pourtant, tout n’est pas rose avec cette trouvaille. Les clients sont victimes d’une surfacturation qui frôle l’arnaque.

Sans queue ni tête !

Kalifa Dembélé est chauffeur à Kalaban-coura. Pour ses besoins en électricité il prend un crédit Isago mensuel de 5 000 fcfa pour 67,65 kilowatts. Younoussa Diarra, géomètre domicilié à Kalabancoro achète pour sa consommation mensuelle 10 000 fcfa de crédit. Ce qui fait 61,77 kilowatts. Notez bien : 5 000 fcfa pour 67 kilowatts contre 10 000 fcfa pour 61 kilowatts. Cette situation M. Diarra la vit depuis l’installation de son compteur prépayé, il y a trois ans.

Avec Edm, les malheurs de Diarra ne s’arrêtent pas là, il lui arrive de créditer une seconde fois au cours du même mois, ses 61 kilowatts chutent à 45 kilowatts environ. L’Edm justifie ce second scenario par un vieux principe de fiscalité: « plus tu consommes, plus tu paies ». Soit, dit Diarra. Quid du premier scénario? Les justifications de l’Edm sont « sans queue ni tête!», indique-t-il.

Agacé, Diarra se rend à l’Agence de Kalaban-coura. «Vous n’êtes pas le seul dans cette situation, dit la réceptionniste, ça dépend de l’ampérage de ton compteur. Si tu as un compteur de 15 ampères alors que l’autre en a 5 c’est normal que vous ne soyez pas facturé de la même manière», conclut-elle. «Mais les factures que j’ai, sont toutes deux des compteurs de 15 ampères », fait remarquer M. Diarra. Gênée par cette question, la réceptionniste le renvoie à la direction générale.

A la direction générale, il est stoppé par la réceptionniste, sommé de s’expliquer avant de passer. Younoussa Diarra donne les raisons de sa visite. « Pas besoin d’aller plus loin pour ça, je vais t’expliquer», déclare-t-elle. Au moment de prendre votre compteur, commence-t-elle, on vous a posé des questions sur les équipements que vous avez chez vous. Vous avez certainement déclaré qu’en plus des ventilateurs, vous avez un frigo et au moins un climatiseur. « oui ! », reconnait Diarra. «Mais c’est ça le problème», réplique la réceptionniste.

Diarra comprend: il est victime de son honnêteté. En effet, il est surtaxé par l’Edm avant même que ces appareils fonctionnent ou pas. Avec les mêmes équipements non déclarés, son voisin a le sourire. Avec 5000 fcfa, ses besoins mensuels en électricité sont couverts.

Pour en savoir davantage, le Canard s’est rendu à la direction générale de l’Edm en face de l’Ambassade de France. A l’annexe du bâtiment principal, dans le bureau n°211, le présumé responsable du service prépayé qui refuse de se nommer, explique, après avoir longtemps scruté les deux factures que nous lui avons tendues. Et là, il sort notre second scénario expliqué plus haut. « Plus tu consommes plus tu paies », dit-il, et d’ajouter: «c’est technique tout ça». « Même pour les factures en début de mois, Diarra a le même problème », réplique le Canard. Alors celui qui veut que nous passions par le service de communication pour connaitre son nom, invite M. Diarra à faire des réclamations. Comme s’il n’avait pas essayé.

Nous y reviendrons!

Mamadou TOGOLA

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Les commentaires sont fermés.