Dr Oumar Mariko, à propos de la mobilisation des koutialais autour du « oui » au referendum : « qu’on cesse d’infantiliser les maliens ! »

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Pour le leader du parti SADI, les jeunes, paradant sur leur moto, dans la ville, ont été sollicités, par la délégation du RPM, contre espèces sonnantes et trébuchantes. Et les notables, invités  pour accueillir une délégation ministérielle. Et non pour  se prononcer sur la tenue du référendum.

mebaber

Une heure avant le début de l’émission « invité politik » d’Africable, dimanche 6 août, aux environs de 20h30 mn,  l’ORTM diffusait au cours de son journal télévisé de 20 heures, un reportage intitulé : « Koutiala dit oui au référendum constitutionnel ».  Invité de notre confrère, Attaher Halidou, Dr Oumar Mariko avait été interrogé sur la révision constitutionnelle. Un sujet, qui divise les Maliens. Pour le leader du parti SADI, cette prétendue mobilisation des Koutialais, autour du référendum constitutionnel est une farce de mauvais goût. « Quatre cars avaient été loués pour transporter les jeunes au lieu de la rencontre », précise-t-il.

Hamadoun_Konate
Avant d’ajouter, à la surprise générale : « Pour l’organisation du cortège, qui paradait dans les rues, les motocyclistes ont bénéficié de carburant ; mais aussi, de billets de banque de la part de la délégation du RPM ».
Et Dr Mariko de s’interroger : « Quel crédit donner à cette mobilisation motivée par l’argent ? Est-ce que IBK doit croire ces gens, qui ont réussi à mobiliser la population par l’argent ? ».
S’agissant de la présence des notabilités dans la salle, Dr Mariko a son explication : « Les notables et les Imams ont été conviés pour accueillir, dit-on, une délégation ministérielle venue de Bamako ».
Mais de là à dire qu’ils se sont prononcés pour le « oui » au référendum, il y a dit-il, un pas qu’il n’oserait pas franchir.

 

Oumar Babi
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Les commentaires sont fermés.