Discours du 20 novembre 2001 où Alpha Oumar Konaré renonçait au référendum constitutionnel

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

“Mes chers compatriotes, 

Le gouvernement a décidé d’organiser le 23 décembre prochain le référendum sur le projet de révision de la loi constitutionnelle.

…Mais voilà que des voix se font entendre pour exprimer leur désaccord avec le projet. Ces voix discordantes, que je respecte même s’il n’est pas établi qu’elles reflètent le jugement de la majorité du peuple, émanent de certaines de ses composantes. C’est le signe que toutes les forces vives de la nation ne regardent pas dans la même direction, s’agissant de la loi fondamentale dont la vocation est d’unir les filles et les fils de ce vieux pays pour le présent et l’avenir.

Mes chers compatriotes,

Il est portant nécessaire que les Maliennes et les Maliens s’accordent sur l’essentiel au-delà de leurs différences, différences qui, du reste, constituent une richesse dont notre démocratie est en droit de se féliciter. Je ne désespère pas que notre peuple, dans sa sagesse, puisant dans ses ressources intellectuelles, morales et spirituelles, atteigne cet objectif dans les délais les meilleurs.

Une révision constitutionnelle ne vaut que par une adhésion populaire et consciente. Pour permettre que les conditions optimales de concrétisation de ce rêve s’établissent, en ma qualité de président de la République, garant de la cohésion et de l’unité nationales, investi de la mission de régulation du corps social, au nom de la concorde, de la paix et de la stabilité, au nom de la démocratie, j’ai décidé de demander au gouvernement de surseoir à l’organisation du référendum prévu pour le 23 décembre prochain…

Extrait choisi par Ahmed M. Thiam

Source:Inf@sept

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Les commentaires sont fermés.