Diadji Sacko, directrice générale de l’Anaser

0

La cote de popularité de la patronne de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière (ANASER) est en dégringolade au sein de l’Agence. Et, comme si tout cela ne suffisait pas, le syndicat vient de mettre sa tête à prix.
Rien ne marche au sein de l’ANASER, déplore le Syndicat National des Transports d’Etat (SNTE). Lequel vient de déposer sur le bureau de son ministre de tutelle un préavis de grève de 72 heures, allant du mardi 14 au jeudi 16 septembre prochains.
Autres revendications, et non des moindres, de la section syndicale de l’ANASER : le retrait de tous les véhicules en possession de Me Baber Gano, ex-ministre des Transports ; mais aussi, le respect du cadre organique de la direction nationale des transports terrestres, maritimes et fluviaux.
Le syndicat exige, aussi, des éclaircissements sur la gestion des ristournes des services, entre le 1er janvier 2010 et le 31 juillet 2021.
Bref, tout va mal pour la directrice générale de l’ANASER qui n’est plus, visiblement, en odeur de sainteté avec ses collaborateurs.

Mohamed El Heïba /Canarddechaine.com

Partager.

Publier un commentaire