Des dizaines de pèlerins envoyés à la Mecque aux frais du régime

0
22

2018, c’est déjà aujourd’hui ! Convaincu qu’il lui est impossible, du moins dans le contexte actuel, de briguer un second et dernier mandats, faute de bilan, le pouvoir tente d’amadouer les Maliens.
Pour redorer son blason, auprès de nos concitoyens, le pouvoir aurait envoyé, à la Mecque,  des dizaines de pèlerins à ses frais. Triés sur le volet, certains seraient des veuves, sans moyens ; d’autres, des parents des barons du RPM (Rassemblement Pour le Mali), le parti au pouvoir.  Pour les observateurs de la scène politique nationale, ce geste n’est pas anodin. Il entre, à s’y méprendre, dans le cadre des préparatifs de la prochaine présidentielle, prévue dans onze petits mois.
Surtout, dans le contexte politique actuel, marqué  par la dégringolade de la cote de popularité du Chef de l’Etat au sein de l’opinion nationale.
A en croire les analystes politiques, IBK prendrait de gros risques en voulant se succéder à lui-même. Il risque, ajoutent-ils, de se faire battre à plate-couture, dès le premier tour. Du moins, si les choses restent en l’état.

Oumar Babi