Démission du Général Moussa Sinko Coulibaly : la rupture avec IBK ?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Expliquant sa démission de l’Armée, le Général de brigade, Moussa Sinko Coulibaly, a indiqué que « ce choix est lié à son ambition de vouloir contribuer autrement à trouver des solutions aux défis politiques, éducatifs, économiques, culturels et social auxquels notre pays est confronté. »
L’intention  de se présenter à la prochaine élection présidentielle sont claires. Cette prochaine candidature aura certainement un impact chez les militaires. En effet, il convient de souligner que cet ancien ministre de l’Administration territoriale durant la transition n’avait pas caché son soutien à l’actuel président de la République, IBK, quand il annonçait avant l’heure que les tendances des votes des électeurs ne conduiraient pas à un second tour. De ce fait, l’ancien Directeur de cabinet du président du CNRDRE, Amadou Aya Sanogo, confirmait, en même temps le soutien de la junte à IBK. Aujourd’hui, la situation a évolué et il parle de relations de confiance. On lit dans sa lettre : « Je remercie tous ceux qui m’ont fait confiance tout le long de cette carrière. Je reste disposé à œuvrer au renforcement de ces relations de confiance. » Est-ce donc la rupture avec le président IBK ? En tout cas, il pourra sûrement compter sur une bonne partie des militaires, dans un contexte où l’armée a besoin de réconciliation, même si ce sont des civils qui l’ont nommé ministre. Signalons toutefois qu’il a démissionné de l’armée, contrairement à ATT qui avait pris sa retraite, évacuant, du coup, toute polémique sur sa probable candidature.

 
B.D/Canarddechaîné.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Publier un commentaire