Brigade mobile d’intervention de la douane : Une saisie-record de 2,10 tonnes de cannabis

1
2979

3

Les agents la Brigade Mobile d’Intervention de la douane (BMI) ont procédé, le 13 août dernier, à une saisie-record de 2,10 tonnes de cannabis. C’était au poste de contrôle de Zantiguila, dans un camion,  en provenance de Fana, et  à destination de Bamako. C’est l’une des plus grosses saisies de drogue, effectuées par la douane. Valeur marchande : 3,3 milliards CFA.

Tout est parti d’un simple contrôle au poste de contrôle de Zantiguila. Immatriculé AF- 9225-MD, le camion en provenance de Fana avait été stoppé net par les agents de la BMI pour, disent-ils, un « contrôle de routine ». Et leur flair a fait le reste.

A première vue, aucune marchandise ne se trouvait à l’intérieur du véhicule. Mais l’inspection poussée a permis, aux agents de la BMI, d’y relever des indices concordants. Premier constat : la longueur totale de la carrosserie du camion paraît supérieure à celle de l’intérieur. Second constat : le bruit émis du fond de la carrosserie est plus sourd que celui émis par les autres parois du camion. Il n’en fallait pas plus pour confirmer les soupçons des agents. Qui  décident de conduire le véhicule dans la cour de la BMI pour une inspection plus approfondie.

Du coup, l’attitude du chauffeur change. Il paraît plus stressé. Arrivé au niveau de la bifurcation de Yirimadio, non loin du 3e pont, le chauffeur prétexte une surchauffe du moteur. Il arrête donc le camion pour, dit-il, mettre de l’eau dans le radiateur du véhicule.

Il  en profite pour fausser compagnie aux agents. En pleine circulation. Son apprenti tente de lui emboiter le pas. Mais il est vite maîtrisé par les agents, qui  conduisent  le camion dans la cour de la BMI.

Une saisie d’une valeur de 3,3 milliards CFA

Le  démontage de la paroi métallique suspecte du camion a permis aux agents de mettre la main sur 1.254 paquets de cannabis. D’un poids total de 2,10 tonnes, cette drogue a une valeur  marchande de 3,3 milliards CFA.

Interrogé par les agents, l’apprenti du nom de Bourama Traoré se met à table. Selon lui, son patron, dénommé Seydou Diarra, ne quitte le garage que lorsqu’il aura reçu le  coup de fil d’un certain Abdoulaye, basé au Burkina Faso.

La « marchandise », dit-il, leur est, à chaque fois, livrée à Amélé, un village situé à 130 km de Bobo-Dioulasso. En provenance du Ghana, poursuit-il, la drogue est, d’abord, fournie par un certain « Madou Burkina » qui, à son tour, la livre à un certain « Abdoulaye », qui la transporte dans une voiture de marque KIA jusqu’à Amélé, lieu de chargement.

A en croire l’apprenti-chauffeur, leur véhicule pouvait effectuer deux voyages par mois. Et les déchargements, ajoute-t-il, se font au quartier Sébénikoro.

Après son audition, il a été mis à la disposition du Procureur de la République, qui décidera de son sort.

Dirigée par l’inspecteur Abdrahamane Diakité, la Brigade Mobile d’Intervention de la douane (BMI) est réputée pour ses hauts faits d’armes dans la lutte contre la fraude et les produits psychotropes. Aussi, elle a réussi la plus grosse saisie d’armes et de munitions. Avec sa Brigade fluviale, la BMI est aux avant-postes dans la lutte contre toutes sortes de trafic sur le versant du fleuve Niger.

C’est pour tous ces résultats, que la BMI a été déclarée « meilleure brigade » de la douane malienne par les douanes françaises. Une distinction qui,  une fois de plus, vient d’être confirmée par cette saisie-record de 2,10 tonnes de cannabis.

Oumar Babi

 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.