Agora : le syndicat libre des : travailleurs des affaires étrangères lance les travaux

0

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Son Excellence Monsieur Abdoulaye DIOP, a présidé, ce jeudi 15 septembre 2022, la cérémonie d’ouverture de la session inaugurale de l’Agora diplomatique, initiée par le Bureau central du Syndicat Libre des Travailleurs des Affaires Etrangères (SYLTAE).

Pour le Secrétaire général du SYLTAE, Monsieur Abibalaye DIAKITÉ, l’Agora diplomatique est un cadre d’échange, de discussions et de réflexions sur des thématiques liées à la diplomatie, aux relations internationales, au droit international ou toute autre question jugée pertinente dans le cadre du renforcement des compétences des travailleurs du Département.

Pour cette session inaugurale, deux thèmes ont été retenus à savoir : « rôle et fonctions de la diplomatie dans l’émergence d’un Mali nouveau » et « Profil du Diplomate en 2022 ».

Le Chef de la diplomatie malienne a pour sa part, salué et encouragé cette heureuse initiative du Syndicat qui s’inscrit en droite ligne de la politique du renforcement des capacités des Travailleurs du Département.

Il a souligné avec satisfaction que la mise en place d’un tel cadre d’échange et de réflexion, ancré dans la réalité de l’espace et du temps et nourri par une dynamique prospective, permettra indubitablement de réduire les incertitudes et de rendre notre outil diplomatique plus performant.

Il a laissé entendre que la diplomatie malienne s’inscrit désormais dans une dynamique ouverte, conciliante, mais surtout sans complaisance et intransigeante lorsqu’il s’agit de défendre la souveraineté, l’unité nationale, l’intégrité territoriale et le respect de nos choix stratégiques, conformément à la vision déclinée par Son Excellence Monsieur Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’Etat et Chef de la politique extérieure du Mali

Le Ministre DIOP a ouvert les travaux de cette rencontre en invitant les participants à proposer des pistes de réflexion pour renforcer voire améliorer les actions en cours, pour mieux faire passer le narratif malien, afin que désormais, pour chaque mesure qui concerne notre pays, nous soyons à l’initiative des propositions, à la conception des stratégies et au centre de la mise en œuvre des décisions.

 

Bureau de l’Information et de la Presse/MAECI

Partager.