ADEMA : A quand le congrès ?

0

L’alliance Démocratique malienne (Adema) avait projeté la tenue de son congrès pour le 27 mai dernier. Mais elle a été reportée sine- die.

Les raisons de ce report sont dues, selon notre source bien introuduite dans les rouages du parti, à des manigances orchestrées par l’actuel président du parti, le professeur Tiemoko Sangaré.

Accidentellement à la tête du plus grand parti de l’Afrique de l’ouest, Tiemoko Sangaré n’a pas su gérer l’Adema avec l’esprit de rassembleur.

Sachant qu’il ne pourra pas être élu réellement à la tête de la 2ème plus grande formation politique d’Afrique, après l’ANC d’Afrique du Sud, à cause de sa carence, il fait tout pour empêcher, ou du moins retarder la tenue de ce congrès qui verra logiquement la direction du parti  confiée à un militant plus capable de l’assurer, selon notre source.

Aujourd’hui, on peut dire, sans se tromper, que Tiemoko Sangaré utilise la politique” Divisé pour mieux rester”. Il sème la zizanie dans toutes les sections du parti à travers le pays deplore notre source. Presque toutes les sections du parti connaissent aujourd’hui des problèmes à cause de lui. Il instrumentalise toujours des positions rebelles dans le parti.

Ainsi il est parvenu déjà à diviser les militants du parti dans plusieurs localités du pays, à commencer chez lui même à Bougouni où il a été lamentablement battu dans sa commune natale, lors des élections législatives passées à cause de sa mauvaise gouvernance.

Il serait, selon notre source, à la base du désordre qui prévaut dans les localités suivantes: la commune VI du district de Bamako, Yanfolila où il a tenté de déstabiliser l’ancien ministre Yaya Sangaré, Kolondieba et Bougouni où il essaie de renouveler des comités et des sous- sections à travers des simples appels en assises à Bamako.

Aujourd’hui, le peuple Adema doit se lever pour se battre, afin d’avoir un président digne qui ne traîne pas des casseroles de tous ordres derrière lui.

Au moment où le Mali tend vers une refondation, il faut à l’Adema, un président qui n’a  aucun  dossier sale financier ou sexuel souligné notre source.

Le président d’un parti comme l’Adema doit être exemplaire, rassembleur et surtout honnête. En réalité, Pr Tiemoko Sangaré ne mérite pas la présidence de l’Adema car il est  politiquement limité.

Pourtant ce ne sont pas les cadres qui manquent à l’Adema où l’on compte des personnalités comme Adama Sangaré, Akel Kader Konaté dit Ampé et d’autres qui ont bonne presse pour diriger le parti.

A cause de l’attitude de Pr Tiemoko Sangaré, les bons militants et cadres qui ont même participé à la création de l’Adema commencent à quitter la ruche, selon notre source.

Seydou Diamoutené

Source : 22 Septembre

Partager.

Les commentaires sont fermés.