Abdrahamane Diarra, le président du MNJ de l’URD :”Nous préférons la mort que de nous voir imposer un candidat unilatéralement”

0

Les présidents des Fédérations régionales de l’URD ont animé un point de presse au palais de la culture et ” Amadou Hampaté Ba le vendredi dernier. L’objectif de cette rencontre avec la presse était d’éclairer la lanterne des hommes de médias sur la crise que le parti de poignée de mains traverse actuellement.

A l’entame, les conférenciers, Modibo Camara de la Fédération régionale de Koulikoro, Mohamed Ould Fall de celle de Tombouctou, Abdrahamane Diarra, le président du Mouvement national des jeunes et de Gouagnon Coulibaly ont fait observer une minute de silence à la mémoire de feu Soumaila Après avoir observé le deuil, le 1er vice du  parti a organisé une réunion le 9 février au cours de laquelle il a annoncé unilatéralement la mise en place d’une Commission de réflexion et d’orientation stratégique pour le parti.

Après, le mois de mars où plusieurs réunions se sont tenues même souvent houleuses, le vice président-président a décidé de mettre en place une seule commission au lieu de 4 avec toutes les missions.

Selon le conférencier, Modibo Camara, les documents des travaux furent validés par le BPN , mais le rapport final n’est toujours pas distribué. Pire aucune de ces recommandations n’a pas été prise en compte.

Après plusieurs démarches pour faire comprendre au camarade vice président, Salikou Sanogo que la bonne marche du parti passe par l’application de ces recommandations, il n’a rien fait.

C’est ainsi qu’un groupe de cadres du parti a pris le taureau par les cornes en élaborant et proposant au vice-président les activités de redressement de la situation. Selon toujours le président de la Fédération régionale de Koulikoro, ” après plusieurs rencontres initiées sans suite, nous avons décidé de lancer une pétition, afin d’obtenir les 2/3 de signatures des membres du BEN nécessaires à la convocation d’office d’une conférence nationale. Lors de la réunion du 21 août, on a annoncé la convocation d’une conférence nationale le 23 octobre prochain.

A la grande surprise de tout le monde, le vice-président sort une lettre circulaire demandant le lancement d’un appel à la candidature. Le conférencier, Modibo Camara ajoute que cette lettre dans laquelle le président demande d’envoyer les noms des candidats au BPN a été envoyée dans chaque section.

Pour le président du Mouvement national des jeunes de l’URD, les textes du parti ont  a été violés. Selon lui, le vice président, Salikou Sanogo veut imposer un candidat. ”  Nous préférons la mort que de nous voir imposer un candidat par une démarche unilatérale. Nous allons nous battre pour donner la valeur que ce parti a toujours incarnée pour les Maliens” a déclaré Abdrahamane Diarra, le président du Mouvement national des jeunes de l’URD.

A noter que ce point de presse a enregistré la présence de plusieurs cadres et sympathisants du parti.

Seydou Diamoutené

Source: 22 Septembre

Partager.

Les commentaires sont fermés.