Abdoullah Coulibaly, président du CNOSAF

0
73

Le sommet n’a pas encore commencé que le président du comité d’organisation, Abdoullah Coulibaly, confirme son mépris pour la presse privée nationale. En effet, lors du Forum qu’il organise chaque année, il a toujours traité la presse privée, de dernière roue du carrosse, puisqu’il ne l’invitait même pas. A l’exception d’un petit nombre d’organes. Le président de la commission média-communication lui a semble-t-il, emboité le pas, puisque la commission a déjà créé plusieurs mécontents, car, disent-ils, elle a trainé les pas durant plusieurs mois pour ne suggérer qu’un seul point de presse censé faire le point de l’organisation du sommet. L’accès aux informations du sommet, ont assuré des directeurs de publication, a été verrouillé.
B.D.