31eme session du CA du musée national : le mali veut rendre son patrimoine culturel plus vivant

0

Le Musée National a abrité les travaux de la 31 session ordinaire de son Conseil d’Administration, le vendredi 01 avril 2022. Les administrateurs ont évalué les activités de l’année 2021 du Musée National et ont donné des orientations pour l’année 2022. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la Culture, de l’Artisanat, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo.

Le ministre de la Culture, de l’Artisanat, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a commencé son allocation en remerciant les administrateurs pour leurs efforts constants en faveur de la protection et de la promotion de notre patrimoine culturel, notre plus grande richesse. Selon lui, les effets induits de la crise multidimensionnelle que traverse notre pays depuis déjà quelques années, continuent d’affecter durement le secteur de la culture, et en particulier les institutions muséales. Des documents soumis à l’appréciation dudit ministère, il ressort que le Musée National a enregistré 11.989 visiteurs en 2021 parmi lesquels 965 touristes étrangers hors UEMOA et 841 ressortissants de l’UEMOA. La présente session consacrée à l’adoption du compte rendu de la 30ème session, à l’examen de l’état d’exécution des recommandations de ladite session et à l’adoption du projet de programme d’activités et du projet de budget 2022. « Le Musée National du Mali n’a d’autre choix que de tourner la page, et pour cela, il doit faire preuve davantage de dynamisme, d’innovation et d’inventivité, pour retrouver son lustre d’antan » dit le ministre. Pour lui, le Musée National doit continuer à être un centre d’attraction et de partage d’information, à être un haut lieu de ressourcement et d’inspiration pour les visiteurs, notamment les jeunes, les chercheurs et les communautés. Dans le cadre de sa mission de sensibilisation, d’information et d’éducation, le ministre de la Culture encourage la direction du Musée National du Mali à poursuivre sa collaboration avec les services du département et les structures partenaires pour rendre le patrimoine culturel plus accessible et plus vivant. Le budget pour l’exercice 2022 est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 655 102 107 FCFA, soit une diminution de 2,17% par rapport au budget global de 2021. Cette diminution s’explique par la réduction du montant alloué à la prise en charge du salaire des fonctionnaires et contractuels de l’État.

Falaye Sissoko /Canarddechaine.com

Partager.